Design écologique français à Amsterdam

L’art du jardin s’exerce dans une création en plein cœur d’Amsterdam, combinant les talents d’un Français, architecte paysagiste, sculpteur, Claude Pasquer, et d’une Française, Corinne Detroyat, une ex-psy qui a travaillé dans le marketing avant de devenir paysagiste, après avoir suivi la formation de l’École nationale supérieure de paysage ou École du Potager du Roi (Potager construit à la demande de Louis XIV entre 1678 et 1683) … à Versailles. Leur réalisation est un « jardin de fées » qui pour la galerie de design Droog, a transformé en jardin une cour intérieure de 150 m2 entourée de quatre murs blancs. Leur idée est de « faire rêver », d’« inventer l’esthétique avec une fonction ». Dans un souci d’entreprise durable, le jardin est arrosé avec des fleurs confectionnées en grillage, qui envoient un dôme de pluie fait de fines gouttelettes d’eau sous pression, avec au cœur de la fleur une coupelle dans laquelle les nombreux oiseaux peuvent venir s’abreuver. Ceux-ci viennent aussi nidifier et se nourrir dans les graines de pluie, petites sculptures accrochées à des fils de métal..

Photo Corinne Detroyat

L’espace ensoleillé du jardin est dédié à la convivialité avec un champignon géant (clin d’œil à Alice au pays des merveilles), lui aussi fait en grillage compressé, qui abrite d’une part du bois coupé et ses insectes, d’autre part, un fauteuil. 

L’ancien siège de la Guilde des drapiers, une maison du XVIIe siècle au centre d’Amsterdam est devenu le centre culturel DROOG, un laboratoire d’idées où cohabitent sur trois étages, boutiques mode et beauté, galerie d’art, restaurant, une chambre d’hôtel, autour du jardin qui associe design et végétal, naturel et artificiel. 

Le projet réalisé par ces deux Français propose une alliance du Beau – l’esthétique du jardin – et du Bien – la vie au cœur de l’écosystème, avec des végétaux persistants été comme hiver. Les allées en pelouse synthétique sont pensées pour la durabilité (ni engrais, ni désherbant).

L’homme est ainsi placé au cœur de son environnement, en charge de la protection de la biodiversité à laquelle participe ce jardin créé par deux Français au centre d’Amsterdam.

[Wim Pijbes dans un article du NRC du 13 octobre 2021 donne son avis sur ce jardin où paraître et être se combinent d’une façon étonnante : un oasis presque naturel au cœur du vacarme urbain. L’herbe y est artificielle, les fleurs de métal. C’est l’occasion pour cet ancien directeur de musée, aujourd’hui directeur de la fondation Rêve et Acte dont l’objectif est de transformer pour des projets culturels, les rêves en réalité (Stichting Droom en Daad, Rotterdam), de réfléchir sur la relation de l’homme à la nature qui aujourd’hui est loin d’être paradisiaque, et de remettre en question l’idée du jardin, conte de fées que les medias véhiculent.]

Posted in design, Écologie, Pays-Bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.