Igor Mitoraj, sculpture, Beelden aan Zee

Igor Mitoraj, né en Allemagne en 1944 d’une mère polonaise et d’un père français, mort à Paris, à 70 ans, Français de l’étranger ( ?), ayant longtemps vécu en Toscane, après avoir fait ses études à l’École des Beaux-Arts à Paris, est à l’honneur jusqu’en février 2022, au musée Beelden aan Zee, à Scheveningen, dans une exposition monumentale intitulée « Façade« .

On peut y voir l’extraordinaire Ikaria, sculpture en bronze de 6 m. de haut, qui orne l’espace du Territoire de la Défense à Paris.

 

Les promeneurs qui arpentent le Boulevard de cette station balnéaire, aux portes de la Résidence royale, sont depuis longtemps habitués à la présence de cet artiste.

 

 

 

 

 

 

Lumière de la Lune, son grand masque en bronze, planté dans la dune depuis la création du musée en 1994, est la figure iconique du musée, – sa « façade », d’où le nom de l’exposition – une figure que l’on retrouve de façon récurrente dans les œuvres de Mitoraj.

Les fondateurs du musée Beelden aan Zee, le couple Scholten avait acheté des œuvres de Mitoraj, alors que ce sculpteur était encore méconnu.

Posted in Culture, Sculpture, Septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.