La coiffure, un art, une culture, un amour du beau à la française…

En permettant aux coiffeurs de rouvrir, le 15 janvier 2022, leur salon fermé depuis le 18 décembre, le Premier Ministre a peut-être écouté un coiffeur français qui tient salon à La Haye et met en pratique le slogan de 1980 : « Jacques Dessange, recoiffe-moi le moral ».

La coiffure, un art, une culture, un amour du beau à la française…

Alexandre (Le Salon, La Haye) aime le beau et aime faire du bien. Sa clientèle est tant française, – La Haye comptant de nombreux expat…- , que néerlandaise.

Il n’est pas venu aux Pays-Bas pour la météo ni pour la gastronomie mais pour la vie que l’on y mène. Il aime vivre aux Pays-Bas et est heureux d’y apporter une touche française qui peut contribuer au bonheur du jour.

Alexandre a été formé à Paris chez Jacques Dessange, le célèbre « coiffeur des stars » qu’il suit jusque sur les plateaux de tournage et au Festival de Cannes dont il est le coiffeur officiel, mort à 94 ans en janvier 2020.

Il part pour lui aux Pays-Bas en 1996, puis fonde son propre salon, à La Haye. Il a gardé une partie de son héritage, le savoir faire que sont les techniques de coupe « coiffé-décoiffé » et de coloration « balayage californien » : en effet, « une coiffure vit, […] lorsqu’une femme bouge la tête, ses cheveux doivent suivre ».

C’est surtout le savoir être qu’il juge important, conscient de la dimension psychologique du métier de la coiffure car « être bien coiffée, c’est être bien dans sa tête ».

Convaincu qu’« il n’y a pas de femme laide, seulement des femmes dont on n’a pas encore révélé la beauté », comme le disait Dessange, et que le bon est essentiel pour tout comportement humain, Alexandre met sa compétence professionnelle au service de l’autre. Un lundi par mois, il offre son temps et son savoir faire pour faire du bien aux moins favorisés pour qui « aller chez un coiffeur » est hors de portée ou hors de question, et qui découvre leur visage devenu beau. Ainsi participe-t-il à la construction d’un monde meilleur. Merci Alexandre.

Posted in Culture, Janvier, Société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.