La présidence française du Conseil de l’Union européenne

La France assure, du 1er janvier au 30 juin 2022, la Présidence du Conseil de l’Union européenne qui, tournant tous les six mois entre les 27 membres de l’UE, lui revient une fois tous les treize ans (la dernière fois en 2008 sous la présidence de Nicolas Sarkozy).

Si l’objectif de cette présidence est « de contribuer à une Europe libre de ses choix », le président de la République française a donné comme priorités : « Relance, puissance, appartenance », soulignant ainsi la nécessité de nouvelles politiques européennes, celle de l’autonomie stratégique européenne dans le monde (en matière de défense, de technologie ou de santé) et l’importance de la citoyenneté européenne comme ciment de la construction européenne.

Si l’économie numérique et la transition écologique sont des thèmes partagés par la plupart des partis politiques et des pays, la question de la souveraineté européenne est connotée à la politique française depuis le septennat de Valéry Giscard d’Estaing (1974-1981) ou même depuis le Général de Gaulle et son « Europe européenne », même s’il faut bien tenir compte d’un contexte géopolitique bien différent.

La conclusion des travaux de la « Conférence sur l’avenir de l’Europe » attendue pour le printemps 2022 devrait apporter des solutions concrètes et largement soutenues par l’opinion publique, bien qu’inégalement selon les pays membres de l’Union européenne.

Des avancées sociales communes à l’Europe sont souhaitables, comme une amélioration du statut de certains travailleurs et la création d’un salaire minimum européen.

« Pour renforcer le sentiment d’appartenance à une culture et une histoire européennes que nous avons en partage » (Déclaration de M. Emmanuel Macron, président de la République, sur la présidence française du Conseil de l’Union européenne, tenue à Paris le 9 décembre 2021), l’idée d’un service civique européen, de six mois, pour les moins de 25 ans, sous la forme d’un stage, d’un travail dans une association, d’un échange universitaire ou d’apprentissage et celle « d’un grand travail sur l’histoire de l’Europe » sont des propositions intéressantes faite par le Président.

Dans le cadre de cette présidence, l’Ambassade de France aux Pays-Bas organise des événements publics sur les thèmes sus-nommés, accessibles en ligne sur la page FB de l’Ambassade et sur Youtube.

Le 10 janvier 2022, 17h-18h30 : « en Europe, la souveraineté peut-elle précéder l’identité », débat en ligne avec Caroline de Gruyter, Luuk van Middelaar et Pierre Vimont, modéré par Alexandra de Hoop Scheffer.

Le 11 janvier 2022, « relance, puissance, appartenance », débat avec Rem Korteweg (Pays-Bas), Tara Varma (France) et Johanna Möhring (Allemagne), modéré par Andreas Noll. Pour participer en ligne, s’inscrire.

Posted in Europe, Institutions, Janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.