Rencontres organisées par la majorité présidentielle, mars 2022

Dans le contexte international du printemps 2022, avec la guerre en Ukraine, les interrogations sur Poutine et sur l’OTAN, les débats sur une Europe de la défense, et la présidence française du Conseil de l’Union européenne, à l’invitation du Comité En Marche de La Haye, le 25 mars 2022, deux diplomates, Ed Kronenburg, ancien ambassadeur à Paris et à Pékin, Kees van Rij, ancien ambassadeur en Grèce, Espagne, Turquie, Brésil et un ancien député chrétien démocrate (CDA) Joost van Iersel ont présenté leurs points de vue sur l’importance stratégique de la présidence française du Conseil de l’Union européenne. Rappelant le discours de la Sorbonne du 26 septembre 2017, ils ont expliqué combien, pour l’Europe, l’action d’Emmanuel Macron, président de la République française était essentielle depuis le début du quinquennat, se félicitant des changements notoires récents de plusieurs pays européens en faveur de la (re)construction européenne et de la construction d’une Europe de la Défense, et tout particulièrement de l’adoption de la « Boussole stratégique » le 21 mars par le Conseil de l’UE et le 24 mars 2022 par le Conseil européen. Ils soulignaient aussi l’importance, pour toute l’Europe, de sa réélection à la présidence de la République en avril 2022.

Tous trois ont commenté l’évolution des relations bilatérales franco-néerlandaises, qui, sous le quinquennat d’Emmanuel Macron, en très bons termes avec le Premier ministre néerlandais Mark Rutte, et d’autant plus sous l’impulsion du Brexit, se sont beaucoup intensifiées ; les Pays-Bas se tournent en effet, depuis 2017, vers le continent, l’Europe, la France et ne regardent plus seulement vers les alliés outre-Atlantique et outre-Manche. Entre la France et les Pays-Bas, les rencontres et les réunions de travail sont régulières et fructueuses, dans tous les domaines et pas seulement sur les dossiers européens.

L’Europe reste au cœur de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron en 2022, avec pour leitmotiv : « Changer l’Europe pour faire avancer la France ». France et Europe ne vont pas l’une sans l’autre. La puissance française est intrinsèquement liée à la puissance européenne.

Mercredi 30 mars 2022, la majorité présidentielle du Benelux a organisé une réunion publique à Amsterdam, invitant à rencontrer Pieyre-Alexandre Anglade, député, élu en 2017 et représentant les Français du Benelux (une des onze circonscriptions des Français de l’étranger) à l’Assemblée nationale – pour mémoire, il y a onze députés représentant les Français de l’étranger du monde entier – .

Pieyre-Alexandre Anglade à Amsterdam, 30 mars 2022

Le député a présenté aux nombreux Français présents, d’une part, le bilan du quinquennat pour les Français de l’étranger et d’autre part les projets du candidat Emmanuel Macron pour continuer ce qu’il a entrepris, proposant un pacte entre les générations au profit de chacune et chacun, un pacte pour la production et un pacte pour la République, et faire de la France une nation plus indépendante dans une Europe plus forte.

Adresse de Macron aux Français de l’étranger

Posted in Avril, Elections, Europe, Politique, relations bilatérales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.