L’art de la voix, un métier de médiation

Parler aux coiffeurs en leur langue, c’est la tâche qu’Odile Bouineau, Française établie à Utrecht depuis plus de quarante ans, accomplit depuis de nombreuses années. C’est en effet la voix d’Odile que les coiffeurs entendent dans les films d’instructions que le producteur (X) diffuse pour la formation des coiffeurs et/ou le lancement d’un produit sur le marché des cosmétiques pour cheveux.

En plus d’être la voix-off de ces présentations informatives, la voix d’Odile se superpose à la voix originale en traduisant en français, en direct et de façon simultanée, les échanges entre coiffeurs et producteurs. C’est ainsi qu’elle a fait sien le métier d’interprète qui complète celui de traductrice, pratiqué depuis la fin de ses études de langue et culture françaises à l’université d’Utrecht.

Traduire en français des documents écrits en néerlandais et/ou traduire en direct un échange entre personnes, ce que fait l’interprète, nécessite des compétences linguistiques multiples mais aussi des compétences interculturelles.

Riche de l’expérience d’enseignement du français, langue et culture, pour préparer des Néerlandais à des activités professionnelles dans le monde francophone, Odile est dans son élément lorsqu’il s’agit de comprendre et de transmettre, en traduisant et interprétant, ce qui relève des différences culturelles entre la France, son pays de cœur et de culture et les Pays-Bas, son pays d’accueil, où elle se sent bien, dont elle connaît la langue et la culture et dont elle a pris des habitudes comportementales bien connues comme le côté direct et l’ouverture dans la communication.

Elle met en pratique le principe de la formation tout au long de la vie. Après une formation en droit puis en langues, elle a professionnalisé son savoir-faire en acquérant les techniques de traduction et d’interprétariat et une connaissance des langages du monde médical, administratif et juridique pour pouvoir répondre aux demandes qui émanent de la police et la justice ou bien de particuliers, pour la fourniture de tout document administratif ou pour les accompagner dans les démarches et signatures liées à l’achat d’une maison, par exemple. Pour conserver son statut de traductrice et interprète assermentée, LAVOIX Odile Bouineau est en formation permanente !

Si la relation à l’autre est au cœur de son métier, Odile insiste sur le fait que son travail est un produit relationnel, tant face à ses clients pour lesquels elle effectue une médiation, qu’avec ses collègues avec qui elle « travaille en tandem » pour toute traduction qui demande correction, révision, par un(e) autre qui confirme ou propose de modifier.

Le lien social est non seulement essentiel dans son travail, mais c’est aussi ce qui la dynamise et donne sens à son investissement professionnel et ses engagements personnels.

Nouvelle présidente de l’association « Entente des associations francophones aux Pays-Bas », Odile met sa disponibilité, son expérience et son réseau au service de l’association qui a besoin d’un nouveau souffle, après avoir souffert de deux années moroses avec une fête de la musique en ligne ! Qu’elle en soit remerciée et nos vœux l’accompagnent…

Posted in Compétences interculturelles, Janvier, Langue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.